Les tendances RH qui s’imposent en 2021 !

Prestation RH

L’année 2020 fut une année bouleversante en raison de la crise épidémique liée à la covid-19. Cette dernière a forcé le service des ressources humaines à modifier entièrement sa stratégie et à repenser leur vision du futur. Aussi, cette dernière a accéléré au maximum la transformation numérique. Cependant, comment les ressources humaines peuvent-elles conduire le changement dans un environnement aussi incertain ? Sur quelles tendances doivent-elles se concentrer pour l’année à venir afin de relever la tête et avancer ? Survivront-elles dans un monde post covid ? Voici ce qu’il faut surveiller de très près !

L’année 2020 fut une année bouleversante en raison de la crise épidémique liée à la covid-19. Cette dernière a forcé le service des ressources humaines à modifier entièrement sa stratégie et à repenser leur vision du futur. Aussi, cette dernière a accéléré au maximum la transformation numérique. Cependant, comment les ressources humaines peuvent-elles conduire le changement dans un environnement aussi incertain ? Sur quelles tendances doivent-elles se concentrer pour l’année à venir afin de relever la tête et avancer ? Survivront-elles dans un monde post covid ? Voici ce qu’il faut surveiller de très près !

Crise de la covid-19 oblige, l’année 2020 a été riche en challenges ! Le service RH s’est trouvé dans une position unique avec cette pandémie qui continue à impacter les vies personnelles et professionnelles. Des nouvelles mesures ont été mises en œuvre. Certaines tendances ont vu le jour, d’autres sont devenues obsolètes. A l’heure où les attentes et comportements changent et tendent vers plus de transparence, les entreprises doivent tirer parti de cette crise pour dessiner le futur. Ce qui est certain est que dans un environnement aussi incertain, il est primordial d’embrasser le changement !

Pour y voir un peu plus clair, voici les principales tendances RH que vous devez suivre en 2021 pour avancer sainement :

Tendance numéro 1 : l’impact des nouvelles technologies et du monde virtuel

Il est indéniable que cette crise sanitaire a changé la donne en ce qui concerne les nouvelles technologies. Ces dernières sont vues positivement et sont source d’opportunités. Un coup d’accélérateur a été donné à la numérisation du travail avec davantage de robots et d’intelligence artificielle. Les entreprises ont digitalisé plus vite leurs processus internes et l’avenir du travail est arrivé sans que l’on s’en rende compte. La pandémie n’a visiblement pas stoppé l’innovation, elle l’a même amplifiée !

Notez-le : les nouvelles technologies sont indissociables du futur des organisations !

Néanmoins, à quelle vitesse agir ? Pour relever les défis, les entreprises doivent constamment innover, inventer et redéfinir !

Par ailleurs, nous sommes passés des bureaux physiques aux bureaux virtuels et ce n’est pas prêt de s’arrêter ! L’utilisation de plateforme collaborative intégrant l’intelligence artificielle aident les collaborateurs dans leurs missions quotidiennes. Cela automatise certaines tâches et booste par conséquent leur motivation et efficacité.

Aussi, le télétravail a rendu nécessaire la migration vers le cloud. Son passage est devenu une urgence vitale et un choix incontournable pour toutes les entreprises car celles qui ne parviennent pas à s’approprier les nouvelles méthodes de collaborations disparaitront à terme. Cependant, attention, il existe des freins lors du passage au cloud dont celui notamment du coût de la migration.

Enfin, dans un futur lointain, les entreprises qui ne tireront pas parti des nouvelles technologies ne resteront pas compétitives par rapport aux autres et d’ailleurs, certaines d’entre elles ne sont visiblement pas prêtes à se lancer dans cette révolution numérique.

Tendance numéro 2 : un télétravail structuré

Si autrefois, les entreprises françaises avaient du mal à l’autoriser, aujourd’hui le télétravail s’est démocratisé ! En effet, en 2020, il a été mis en place dans l’urgence. En 2021, les entreprises ont pris le temps de l’organiser et pensent même à l’adopter durablement. Il n’est pas sans conséquence car il bouleverse le fonctionnement de l’entreprise.

Cependant, les entreprises l’ont compris : pour être efficace, le télétravail est doit être formalisé, planifié et encadré ! Ce doit devenir un modèle d’organisation acceptable et viable. Une étude récente a même démontré qu’un certain nombre de jours en télétravail par semaine permettrait d’augmenter les performances et le bien-être des salariés. Il permet également d’instaurer une relation de confiance avec ces derniers.

Attention : l’isolement doit être pris en compte ainsi que l’éventuel déstructuration des équipes !

Finalement, l’inclure définitivement dans une politique d’entreprise détaillée serait un plus non négligeable !

Tendance numéro 3 : la prise en compte du bien-être au travail

En ces temps troublés par la covid-19, la notion de bien-être au travail prend tout son sens et la clé de la réussite d’une entreprise passe inévitablement par le soin apporté à ses collaborateurs.  Cette année, encore plus qu’une autre, une réflexion s’impose pour préserver voire améliorer leur bien-être et la fonction RH doit se concentrer sur le sujet. Comment ? En déployant par exemple une plateforme collaborative pour simplifier la communication et la collaboration à distance.

Il est également important de reconnaitre les efforts déployés et de valoriser leur investissement. Les salariés doivent se sentir soutenus. Il ne faut pas hésiter à s’intéresser à leurs résultats. Certaines entreprises ont opté par exemple pour l’instauration de moment de relaxation et poussent même leurs collaborateurs à prendre des pauses régulièrement.

Aussi, il convient d’évaluer leur moral et de discuter des choses qui vont et qui ne vont pas.

Enfin, la transparence et la confiance doivent être les mots-d ’ordre ! A cet effet, rappelons que le bien-être et la qualité de vie au travail sont de véritables leviers de motivation et de productivité.

Tendance numéro 4 :  l’exercice du leadership à distance.

L’année 2020 n’a pas été sans conséquence sur le management et cette période de crise est l’occasion pour les managers et les collaborateurs de se réinventer. Les méthodes et le rôle du manager sont bousculés et ce dernier doit apparaitre encore plus que d’habitude comme un « facilitateur » mais surtout plus humain ! Néanmoins, comment créer un leadership à distance en temps de crise ? Quelle confiance employeur/collaborateurs adopter ?

L’objectif est double : à la fois éviter les pièges pour ne pas affaiblir son leadership et déterminer les bonnes pratiques pour que les managers arrivent à développer leur leadership.

L’une des premières choses à faire est d’adopter un management basé sur la confiance et de créer de nouveaux rituels quotidiens de communication à distance pour maintenir le lien social. Il est impératif également de miser sur d’autres façons de motiver et de trouver du plaisir dans le travail que celles existantes.

Si nous avons 3 conseils à donner aux managers, ce serait :

  • Partager ses incertitudes ;
  • Responsabiliser ses équipes
  • Faire preuve de flexibilité ;

Par ailleurs, cette pandémie remet sur le devant de la scène des valeurs comme la bienveillance, l’écoute ou encore la solidarité. A cette heure-ci, l’objectif principal est de trouver un équilibre entre le bien-être du collaborateur et le développement économique de l’entreprise sur le long terme. Concilier distance et proximité est le réel enjeu des managers !  Néanmoins, attention : certains managers auront envie de tout contrôler et ce n’est pas la bonne attitude à adopter. Ne laissez pas la crise tenir votre leadership !

Tendance numéro 5 : la requalification des compétences pour demain

Pour 2021, il faut absolument capitaliser sur le patrimoine de compétences des collaborateurs. En effet, le constat actuel est que la pandémie entraine quelques craintes de la part des salariés notamment concernant le contenu de leur travail. Il est impératif pour les entreprises de revoir par exemple leur offre de formation en ligne, à défaut de formation en présentiel pour continuer à former leurs équipes.

Aussi, elles doivent mettre en place des programmes d’accompagnement des salariés pour qu’ils montent en compétences sur leur poste actuel. La montée en compétences et le « upskilling » deviennent des sujets prédominants.

Par ailleurs, il serait intéressant de mettre en place par exemple l’entretien annuel à 360° et également une cartographie des soft skills. Les entreprises doivent anticiper l’avenir et surtout ne pas rester focus sur les besoins immédiats ! C’est aussi le moment de s’attarder sur l’éventuelle reconversion ou la mobilité des salariés. L’innovation prend ici tout son sens !

Notez-le : certaines entreprises ont mis en place des plateformes permettant d’identifier les besoins en compétences manquantes dans le but de s’améliorer !

Par ailleurs, il faut admettre que l’on ne peut pas avoir les réponses à toutes les questions. La fonction RH doit imaginer des dispositifs de formation innovants et inspirants permettant d’apprendre encore et encore. Nous attendons qu’elle soit créative et qu’elle redouble d’efforts pour maintenir le cap !

Enfin, il y a lieu de parler de la transformation de la fonction RH, qui n’est d’ailleurs pas un nouveau sujet. Mais en 2021, elle prend une tournure inédite ! Cette dernière a été amenée à se réinventer dans un délai très court. La communication RH est apparue comme un élément majeur de cette fonction. De nombreux défis doivent être relevés dont notamment celui de repenser le collectif de travail et tous doivent y contribuer ! D’une manière générale, la crise sanitaire a des effets inattendus.

En définitive, si la crise sanitaire a profondément bouleversé le monde du travail, elle est également source de nouveaux développements. Les nouvelles tendances RH sont là pour durer et promettent de se concrétiser en 2021 ! La fonction RH se métamorphose à vitesse grand v et reste gardienne de toutes ces tendances. Alors qu’attendez-vous ? Mettez-les en œuvre dès maintenant !