Les salariés sont-ils réellement plus productifs en télétravail qu’au bureau ?

Offre de Paye et ADP à Paris

Pour de nombreux salariés français, la crise sanitaire liée au covid-19 et plus précisément les confinements ont été synonymes d’une nouvelle organisation de travail du bureau à la maison. En effet, depuis quelques semaines, le télétravail est pratiquement devenu la norme. Néanmoins, son effet sur la productivité et les performances de l’entreprise fait débat aujourd’hui. Quel bouleversement ce changement a engendré ? La pandémie modifie-t-elle de façon permanente les schémas de travail ? Et tout simplement, les salariés sont-ils plus productifs en télétravail qu’au bureau ? On vous dit tout !

Pour de nombreux salariés français, la crise sanitaire liée au covid-19 et plus précisément les confinements ont été synonymes d’une nouvelle organisation de travail du bureau à la maison. En effet, depuis quelques semaines, le télétravail est pratiquement devenu la norme. Néanmoins, son effet sur la productivité et les performances de l’entreprise fait débat aujourd’hui. Quel bouleversement ce changement a engendré ? La pandémie modifie-t-elle de façon permanente les schémas de travail ? Et tout simplement, les salariés sont-ils plus productifs en télétravail qu’au bureau ? On vous dit tout !

Quand le télétravail divise…

Depuis la reprise de l’épidémie du Covid-19 en octobre dernier, la Ministre du travail, Madame Elisabeth Borne a précisé que le télétravail « devait être privilégié tant que la situation sanitaire l’exigera et autant que possible ». Si en temps normal, le télétravail ne peut être mis en place sur la base du volontariat du salarié, il peut être imposé à l’employeur en cas de circonstances exceptionnelles comme c’est le cas actuellement avec la menace épidémique. Les salariés ont donc « découvert » en mars dernier les vertus du travail à la maison. Du côté des entreprises, les bénéfices en termes de performance individuelle et collective ne sont pas automatiques.

Aussi, rappelons que le télétravail a mis du temps à s’imposer comme une alternative sérieuse au travail car en France, le bureau est encore perçu comme un « producteur de lien social ». En 2019, seulement 5% des salariés français télétravaillaient au moins 1 jour par semaine. A cet effet, pendant longtemps, de nombreux praticiens ont rapporté que les salariés en télétravail étaient moins productifs et cela, pour de nombreuses raisons !

Par ailleurs, en ce qui concerne les avantages on peut y trouver :  la réduction de l’absentéisme ou encore une meilleure articulation vie professionnelle/vie personnelle. Le télétravail permet également le développement d’une culture du résultat, de l’autonomie et des responsabilités. Néanmoins, il existe aussi des effets négatifs comme :

  • Le retrait d’informations aux salariés ;
  • Moins d’interaction qu’au bureau ;
  • Des demandes plus formelles ;
  • Une perte de temps dédiée à la coordination des équipes

Aussi, la perte de visibilité dans l’entreprise ou encore la propension à s’éparpiller est bien présente. De plus, l’isolement peut, à terme, user certains collaborateurs. Il existe aussi des effets inverses au télétravail : le plus grand danger est celui du salarié qui en fait trop. Et oui, il en existe !

Mais encore, nous le savons tous : notre concentration est trop souvent mise à l’épreuve au bureau. Est-ce que cela joue pour autant sur notre productivité ? Récemment, une étude américaine a démontré que les salariés télétravaillaient en moyenne 48 minutes de plus par jour comparé aux données des périodes dites habituelles. C’est la raison pour laquelle il est essentiel de mettre en place une charte relative au télétravail car c’est un bon moyen de prévenir tout éventuel débordement de la part du salarié mais également de l’entreprise.

Cependant, il faut bien comprendre que la productivité en télétravail dépend fortement de la qualité initiale de sa mise en place au sein des équipes, mais également de la qualité du management ainsi que de la nature des tâches confiées. Plus les missions seront cadrées, plus l’organisation du télétravail sera efficace et chaque entreprise joue un rôle primordial dans cette dernière.

Pour mesurer véritablement la productivité en télétravail, il est impératif pour l’entreprise de distinguer la productivité individuelle de la productivité collective des salariés…

Le télétravail : productivité individuelle contre productivité collective !

Sur le long terme, la productivité individuelle résiste contrairement à la productivité collective. En effet, il a été démontré qu’en fonction du secteur d’activité, les salariés perdaient en efficacité sur les tâches collectives car les difficultés arrivaient lorsqu’il faut coordonner les activités à distance. La plupart des entreprises ont donc des raisons de rester hésitantes quant aux bénéfices de l’organisation du travail sur les performances collectives. En effet, lorsque l’on travaille seul, la tâche est facilement réalisable. Néanmoins, à partir du moment où il faut se coordonner, prendre des décisions et revoir certaines choses, c’est un peu plus compliqué. Aussi, plus le salarié est « entrainé » au télétravail, plus sa productivité sera maintenue voire augmentée. Cependant, attention, il ne faut pas croire à une « productivité miraculeuse » !

Mais encore, à haute dose, il semblerait que le télétravail aurait des effets néfastes sur le long terme. Ce qui veut potentiellement dire qu’un bon dosage est à trouver car lorsqu’il permet réellement de mieux se concentrer, il peut être un vrai plus. Tout semble également prouver qu’à partir d’un certain nombre de jours par semaine, cela devient contreproductif. Pour augmenter la productivité, il faut impérativement poser des règles claires avec des limites. Tout est dans le bon dosage donc !

De toute évidence, pour être certain de télétravailler correctement et accroitre la productivité de l’entreprise, il convient de :

  • Revoir le mode de management et du pilotage des équipes ;
  • Revoir les cas d’usage collaboratifs

Certains praticiens ont d’ailleurs affirmé que pour maintenir sa productivité, il fallait travailler beaucoup plus qu’habituellement. Une remarque désuète de tout sens…

Quoi qu’il en soit, le télétravail nécessite une forme d’auto-organisation qui d’habitude est prise en charge par l’entreprise. Ce dernier se prépare et s’encadre ! Il doit être pensé, structuré et doit requérir les bons outils ainsi qu’un partage de l’information.

Le télétravail : comment en améliorer la productivité ?

L’amélioration du bien-être du salarié ainsi que sa satisfaction est un maillon essentiel à son épanouissement professionnel. Ce dernier doit être entendu et écouté, surtout à distance. Aussi, l’esprit d’équipe doit être développé et les managers ont un rôle primordial. Ces derniers doivent faire preuve de disponibilité et de patience et le lien avec les collègues doit être maintenu. Des objectifs clairs doivent être définis et détaillés et ainsi, la productivité peut en être mesurée.

A noter également que les résultats doivent être partagés avec l’ensemble des salariés et des points réguliers doivent être organisés. Responsabiliser les salariés permettra également d’accroitre la productivité !

Par ailleurs, la mise en place d’un système de gestion de la performance pour évaluer la productivité des salariés serait un bon outil. En effet, cela permet de définir des indicateurs de performance ainsi que d’optimiser l’expérience des collaborateurs.

En définitive, ce qu’il faut retenir est que cette crise épidémique nous apprend qu’il faut voir le télétravail comme un « nouveau » modèle d’organisation de travail. Néanmoins, sur la durée, faut-il y voir un frein potentiel à la croissance ou un gain considérable de productivité ? Finalement, le télétravail et la productivité ne seraient pas si ennemi que cela ! Et vous, quel est votre avis sur le sujet ?

Si vous avez besoin de conseils, sur une nouvelle organisation du travail à repenser, n’hésitez pas à nous contacter.

Nos DRH en temps partagé se feront plaisir de vous conseiller et de vous accompagner dans la mise en œuvre.

Cet article vous a intéressé? Retrouvez tous nos articles précédents pour nourrir vos réflexions RH!